Et si...

"L'autre"

Aujourd’hui, je me rend compte de l’importance d’un prénom. Après tout, le prénom que nos parents nous donnent à notre naissance n’ai t’il pas une part de notre identité ? Tout commence par ce prénom, ce choix. Nous le portons du début de notre vie jusqu’à notre mort.
Qu’arrive t’il quand les gens ne s’en souvienne pas ? Perdons-nous cette identité qui nous est propre ? Devenons nous simplement des ombres qui disparaissent petit à petit ?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été très fier de mon prénom.
Rebecca. Ce n’est pas très commun certe mais beaucoup de personnes portent ce prénom quand même. Est-ce si difficile à retenir ? Je me le demande…
Encore aujourd’hui, beaucoup ce trompe.
Je suis toujours appelé Sarah, Jessica, Sandra… Enfin tous ce qui finit par un A vous voyez le genre. Si une personne que tu viens de rencontrer ne s’en souvient pas ce n’est pas encore très grave mais après deux ans ça change la donne. Et si ce n’était qu’une personne ce serai encore plus simple. Mais non, même mon entourage éprouve de la difficulté à s’en rappeler (ou il ne veulent tout simplement pas faire l’effort). Je pense quand même que le pire qu’il puisse y avoir pour une personne c’est de n’être référé qu’à un seul terme. Celui-ci étant :

"L' AUTRE"

Peut-on dire qu’une personne existe comme autre chose qu’elle-même ? Et dans ce cas peut-elle encore ce permettre d’être considéré comme "humaine" aux yeux des autres ? Ne finit-elle pas par oublié sa propre existence ?